Biographie

Philippe de CHALENDAR, chef d'orchestre
"Frame your mind to mirth and merriment which bars a thousand harms and lengthens life."     William Shakespeare - The Taming of the shrew. Act1 Sc2
"Accoutumez votre âme à la gaieté et au plaisir, c'est un remède qui prévient mille maux et prolonge la vie" Shakespeare - La Mégère apprivoisée , acte 1 scène 2

Philippe de Chalendar commence sa vie musicale par le piano et le violoncelle. Il joue dans l’orchestre du Festival du Schleswig Holstein sous la direction de Sergiu Celibidache et de Leonard Bernstein. Encouragé par ces derniers, il va s’engager sur la voie de la direction d’orchestre et d’analyse musicale au Conservatoire National de musique de Paris et participer à de nombreuses masterclasses à Sienne, Hilversum, Bartók Festival, Tanglewood... En 1989, Philippe de Chalendar remporte le Prix spécial du Jury au Concours International de chefs d’orchestre de Besançon, le véritable point de départ de sa carrière. Il dirige alors de nombreux et prestigieux orchestres. Ses débuts ’au pied-levé à la tête de l’orchestre de Nancy dans la Suite d’orchestre du Mandarin Merveilleux de Bartók lui vaudront d’être invite l’année suivante par l’orchestre Philharmonique de Radio-France. Il dirige la même année l’Orchestre National de France. Il est également invite à diriger l’Orchestre des Pays de la Loire, l’Orchestre de chambre d’Auvergne, les Orchestres Pasdeloup et Lamoureux ainsi que des formations orchestrales en Pologne, Roumanie et Hongrie. 
Entre 1993 et 2001, Philippe de Chalendar est l’assistant-de James Conlon au Metropolitan Opera de New York et à la Philharmonie de Cologne. En 1996, il est nommé chef assistant à l’Opéra National de Paris et travaille sur de nombreuses productions aux côtés de chefs prestigieux comme Gary Bertini, Jeffrey Tate et Edo de Waart (La Bohème; Rigoletto; Don Giovanni; Don Carlo; Der Zwerg; L’Enfant et les Sortilèges; Falstaff; Parsifal; Turandot; Les Contes d’Hoffmann; Der Fliegende Hollander; Manon; Eugene Onegine ; Guerre et Paix; Don Quichote; Nabucco; Der Rosenkavalier et Wozzeck). Entre 2008 et 2010, il travaille de nouveau auprès de James Conlon à l’opéra de Los Angeles sur les productions d’Othello, Les Oiseaux et Les Stigmatisés. Philippe de Chalendar fait ses debuts à l’Opéra de Marseille dans La Veuve Joyeuse. Il dirige ensuite Rigoletto a l’opéra de Dusseldorf, Hansel et Gretel à l’opéra de Nuremberg, L’Enlèvement au Sérail l’opéra de Bonn et régulièrement à l’opéra de Debrecen, en Hongrie : La Flute Enchantée, Carmen, Bank Ban, Idomeneo, Pagliacci, Cavalleria Rusticana; En 2001, il s’installe en Hongrie qui va devenir sa seconde patrie. Il y dirige plus de dix orchestres à Budapest et dans tout le pays. Par ailleurs, Philippe de Chalendar organise et dirige des tournées en France avec l’orchestre Savaria (Concerto pour orchestre de Bartók et Concerto pour violoncelle de Dvorak avec le soliste Dominique de Williencourt) et aux Etats-Unis avec l’orchestre de Pecs. 
Philippe de Chalendar a été Directeur musical des Théâtres Nationaux de Miskolc et de Debrecen, Hongrie. Son interprétation d’Adriana Lecouvreur en 2008 pour le Festival Mezzo avec l’Opéra de Szeged a été saluée unanimement par la critique et par le public. En 2011, il fait ses débuts avec l’orchestre Philharmonique de Nice et est immédiatement réinvité par le Festival d’Art Sacré de Paris. En 2012, il dirige le concert d’ouverture du Festival d’Antibes avec l’orchestre de Cannes-Provence-Alpes-Coted’azur et, en 2013, il dirige La Vie Parisienne à l’Opéra de Nice. Très apprécié pour sa grande précision et son souci du détail musical par les compositeurs contemporains, Philippe de Chalendar a dirigé pendant 2 ans l’Ensemble Itinéraire (concerts au Centre Pompidou, à Freiburg, Madrid et Rome). En Hongrie, il a dirigé les œuvres des compositeurs hongrois Orban, Selmeczi et Dubrovay. Philippe de Chalendar a enregistré de nombreux CD pour le label Hungaroton: La Symphone Fantastique de Berlioz avec l’orchestre Symphonique de Budapest, le Concerto pour violoncelle de Dvorak avec Dominique de Williencourt et l’orchestre Savaria, le Concerto pour piano de Schumann avec Suzanne Ramon et l’orchestre Symphonique de Budapest, 1956 et le Concerto pour trompette de Dubrovay pour avec l’orchestre de la Radio Hongroise, les Concertos de Bach en fa et ré mineur avec Hsin Ni Liu, un programme de musiques contemporaines espagnoles et italiennes avec l’Ensemble Itinéraire. 
Philippe de Chalendar a renoué avec le public parisien le 22 janvier 2017 à la tête de l'orchestre Lamoureux au Théâtre des Champs-Elysées à l'occasion d'un concert triomphal qui affichait complet; il y dirigeait Shéhérazade de Rimski Korsakov et le 2e Cto pour piano de Rachmaninov. 

Philippe de Chalendar - vidéos



Prochains concerts

Aucun concert programmé pour le moment

Philippe de Chalendar

chef d'orchestre

TÉLÉCHARGER Biographie